Cadeau !

Téléchargez votre guide "Expatriation : les 5 clés pour que mon enfant garde un bon niveau de français."

Quand enseigner la lecture en français à un enfant bilingue?

par

Blandine Chassagne

Vous êtes expatrié et votre enfant apprend à lire et à écrire dans une autre langue que la vôtre. Vous vous êtes déjà sûrement posé la question de l’apprentissage de la lecture et de l´écriture en français.

Faut-il attendre que mon enfant sache lire et écrire dans sa langue de scolarisation avant de s’attaquer au français?”

“Est-ce que les enfants sont capables d’apprendre à lire dans deux langues simultanément?”

À l’École des Petits Expats, je préfère attendre un petit peu. Je n’ai pas peur des risques de confusion, c’est plutôt pour une autre raison que je vous explique ici.

Trois fondations essentielles pour une maison bien solide

Apprendre à lire et à écrire, c’est comme construire une maison. On s’occupe d’abord des fondations et des murs porteurs. Les enseignants de votre enfant vont poser les bases dès la maternelle, en travaillant sur les sons. Ils vont faire prendre conscience à votre enfant que tout ce que nous prononçons est divisé en mots, et que chaque mot est lui-même divisé en plus petites unités de sons appelées phonèmes.

Par exemple, dans le mot chapeau, il y a 4 phonèmes : ʃ / a / p / o.  Dans le mot anglais two, il y a 2 phonèmes (t / u) Dans le mot espagnol hola, il y a 3 phonèmes. C’est ce qu’on appelle le développement de la conscience phonologique.

C’est la pierre angulaire de l’apprentissage de la lecture et de l’écriture. Sans cette conscience phonologique, cela va être compliqué d’aller plus loin.

Ensuite, les enseignants vont lui apprendre comment s’écrivent ces phonèmes, comment ces petites unités de sons se transcrivent à l’écrit. Lire et écrire, c’est simplement apprendre un code. Le son /a/ que je fais avec ma bouche s’écrit a avec mon stylo et ma main. Le son /o/ peut s’écrire o, au, eau (en français en tout cas). Dans notre jargon d’instits, on dit d’ailleurs “décoder” (=lire) et “encoder” (=écrire). C’est ce qu’on apprend tout au long du CP et du CE1 en France, parfois plus tôt dans d’autres pays.

Enfin, parallèlement à ce travail de conscience phonologique et d’apprentissage du code, il y a l’apprentissage de la graphie, autrement dit du geste d’écriture à proprement parler. Comment je tiens mon stylo, comment je forme les ronds dans le bon sens pour faire le a, le o…

Et le français dans tout ça?

Je reprends ma métaphore de la maison! Je pense que le moment idéal pour apprendre le français, c’est quand les enseignants de votre enfant ont bien construit solidement ces trois fondations: la conscience phonologique, l’apprentissage du geste d’écriture, quelques correspondances simples lettres/sons (p + a = pa…).

Ensuite, l’apprentissage du code “français” va être une sorte d’extension à cette maison, comme une pièce supplémentaire qui viendrait s’ajouter à ses connaissances de base. Votre enfant va faire un transfert de connaissances. Il va rattacher l’apprentissage du français à quelque chose qu’il connaît déjà. Le cerveau fonctionne de cette manière : nous connectons les nouveaux apprentissages à ce que nous savons déjà.

Rien de sert de courir

Voilà pourquoi, en ce qui concerne l’École des Petits Expats, je préfère que les élèves soient entrés ne serait-ce qu’un minimum dans la lecture de leur langue de scolarisation. Je ne vois les élèves que une ou deux heures par semaine, ce qui est relativement peu. Ainsi, le fait que ces trois fondations soient bien installées m’ouvre la voie et m’aide à aller à l’essentiel avec vos enfants (=les phonèmes et les graphèmes spécifiques au français). 

Evidemment, chaque enfant et chaque situation sont uniques. Si votre enfant est demandeur et que vous vous sentez prêt à l’emmener vous-même dans cet apprentissage, allez-y, foncez. Je trouverais cela dommage de le freiner dans son élan… En effet, le cerveau des petits bilingues est incroyablement flexible, et ils sont tout à fait capables d’apprendre les deux simultanément s’ils sont prêts pour cela.

Dans un prochain article, je vous parlerai des méthodes pour apprendre à lire et à écrire en français à la maison.

Vous souhaitez être informé des nouveaux articles de blog?

Abonnez-vous à la newsletter de l’École des Petits Expats. Tous les dimanches, dans votre boîte mail :

-des conseils et des réflexions sur le bilinguisme et la scolarité

-l’actualité de l’école (horaires, nouveaux groupes…)

-guide gratuit offert

Envie de tester l'École des Petits Expats ?

Cet article a réveillé votre curiosité au sujet de l'École des Petits Expats ?
Tarifs, fonctionnement, ou juste envie de faire connaissance : cliquez vite sur le bouton ci-dessous pour accéder à mes créneaux de disponibilité.

Réservez un appel découverte